(EN) Qu'ils soient confrontés à deux pieds de neige dans l'allée d'accès au garage ou de la neige fondante qui transforme un stationnement en patinoire, les Canadiens doivent s'attendre à des conditions de conduite hivernales difficiles et imprévisibles. Voici donc cinq conseils pour vous aider à garder l'esprit tranquille et à rester en sécurité sur les routes cette saison.

1. Équipez votre véhicule de pneus d'hiver ajustés. En plus d'assurer un meilleur freinage et une maniabilité supérieure, les pneus d'hiver offrent une meilleure traction que les pneus toutes saisons et aident à réduire la distance de freinage jusqu'à 25 %. Vous pouvez les installer sur votre véhicule dès que la température chute sous 7 °C. Rappelez-vous que la pression atmosphérique baisse par temps froid, alors n'oubliez pas de vérifier la pression des pneus au moins une fois par mois au cours de l'hiver.

2. Restez vigilant (et en contrôle). La conduite quotidienne devient plus difficile dans les conditions hivernales comme la neige, le grésil et la glace. Lorsque vous êtes sur la route, assurez-vous de laisser suffisamment d'espace et de temps pour tourner ou arrêter rapidement.

3. Composez avec le dérapage comme un pro. Il y a de fortes chances que vous vous retrouviez dans des conditions qui peuvent faire en sorte que votre véhicule dérape en cette saison. Bien que cela puisse être contre-intuitif, tournez le volant dans la direction dans laquelle vous dérapez et accélérez. Cette manœuvre permet de transférer le poids de votre véhicule du devant à l'arrière vous aidant ainsi à reprendre le contrôle en toute sécurité.

4. N'ayez pas peur de laisser votre véhicule à l'extérieur – Partout au pays, les véhicules d'aujourd'hui sont soumis à des essais plus rigoureux que jamais dans des conditions réalistes. Par exemple, les véhicules de General Motors sont soumis à des essais dans des conditions de froid extrême. « Nous savons que les consommateurs peuvent stationner leurs véhicules dans des températures de froid extrême pendant plusieurs jours à la fois », explique Chris Jones, superviseur du terrain d'essais arctiques qui relève du Centre canadien de conception technique de General Motors Canada. « Nous faisons un essai de 36 heures afin d'imiter ces conditions d'inactivité prolongée et de déterminer tout problème avant que nos véhicules ne soient mis sur le marché. » Ainsi, vous aurez l'esprit tranquille lorsque vous partez pour une fin de semaine prolongée.

5. Préparez une « trousse de survie ». Assurez-vous d'avoir une trousse remplie d'articles de sécurité et d'urgence dans le coffre de votre véhicule en tout temps. Incluez-y de l'eau, de la nourriture non périssable ainsi qu'une trousse de premiers soins, une lampe de poche, une carte, des gants, une couverture, des câbles d'appoint, du liquide essuie-glace et des bougies.