(EN) Les Canadiens qui conduisent un véhicule durant l'hiver doivent tôt ou tard affronter les routes glacées et enneigées, où qu'ils soient au pays. Il existe toutefois des façons d'être en sécurité sur les routes et de bien contrôler votre voiture.

Aline Albert, experte en réparation et entretien automobile chez OK Pneus, offre ces quelques conseils pour vous rassurer lorsque vous devez conduire par mauvais temps:

1. Connaissez votre véhicule. Comme tous les véhicules sont différents, il est important de connaître le vôtre. Familiarisez-vous avec le système de freinage et sachez quel genre de traction offrent vos pneus afin de savoir comment le véhicule se comportera sur une route glissante ou enneigée. Si vous consultez le manuel du véhicule, recherchez les termes comme traction arrière, traction avant ou quatre roues motrices, ainsi que le dispositif de freinage antiblocage, afin de mieux comprendre de quelle façon votre véhicule réagira s'il glisse.

2. Nettoyez toute la neige. Avant de monter dans votre voiture, assurez-vous de nettoyer complètement le véhicule – enlevez la neige et la glace des fenêtres, des miroirs, des phares avant et arrière, du toit. Ainsi, la neige accumulée ne pourra pas glisser vers le capot et bloquer la visibilité si vous freinez. Nettoyez même vos bottes, de sorte qu'elle n'embuera pas les fenêtres lorsque fondue.

3. Donnez-vous de l'espace. Il n'est pas toujours facile de changer de voie lorsque la route est très enneigée. Assurez-vous de minimiser l'angle de braquage lorsque vous changez de voie afin d'éviter que l'amas de neige accumulée entre les voies ne tire vos pneus. Si la chaussée est glissante, laissez au moins trois ou quatre fois plus d'espace que d'habitude entre votre véhicule et les autres afin d'éviter d'entrer en collision avec quelqu'un.

4. Ne paniquez pas. En hiver, même les conducteurs les plus expérimentés et les plus prudents peuvent glisser. Si vous constatez que votre véhicule se met à glisser, gardez vos yeux sur la route et dans la bonne direction. Ne tournez pas brusquement le volant, n'accélérez pas soudainement et ne freinez pas subitement – ce que les gens ont l'habitude de faire quand ils paniquent – et gardez le pied stable.

5. Ne patinez pas. Si votre véhicule est pris dans la neige, ne faites pas tourner inutilement les roues il risque de s'enfoncer encore davantage. Essayez de dégager la voiture en l'avançant et en la reculant doucement. Pour reprendre le contrôle du volant, levez le pied de la pédale de frein et essayez de tourner lentement le volant dans la bonne direction en pressant doucement l'accélérateur. Levez légèrement le pied de l'accélérateur et attendez que les roues s'agrippent à la route avant d'accélérer de nouveau prudemment.

6. Les pneus quatre saisons. Bien que polyvalent, ces pneus ne sont pas conçus pour les conditions routières difficiles de l'hiver. Lorsque le mercure descend sous les 7 °C, il est préférable d'utiliser des pneus d'hiver qui offrent une meilleure traction et vous permettent de mieux contrôler le véhicule et de mieux freiner, surtout sur de courtes distances.

Selon Mme Albert, si les conditions routières sont particulièrement difficiles, il est plus prudent de ne pas prendre la route. De plus, faites inspecter chaque année votre véhicule avant l'hiver par un mécanicien certifié afin de vous assurer qu'il est en parfait état pour affronter les conditions hivernales.

Pour en savoir davantage, consultez le site www.okpneus.com.