(EN) Pour plusieurs, le printemps est synonyme de sécurité résidentielle. Lorsque nous changeons l'heure au printemps et à l'automne, nous savons que nous devons également changer les piles dans tous les avertisseurs de fumée et de monoxyde de carbone de la maison. Toutefois, même si la plupart des gens sont maintenant conscientisés à l'importance d'entretenir ces appareils, bon nombre de propriétaires hésitent encore à suivre cette recommandation. Dans la plupart des incendies mortels, les avertisseurs de fumée ne fonctionnaient pas. Heureusement, les mentalités changent, en grande partie grâce aux nouvelles technologies.

« Pour nous assurer que les propriétaires installent des appareils fonctionnels, nous avons lancé des modèles d'avertisseurs sans entretien qui contiennent une pile scellée dont la durée de vie est de 10 ans à partir de l'installation », explique Carol Heller, une experte en sécurité résidentielle chez Kidde, le plus important fabricant d'avertisseurs au Canada. « Cela signifie qu'il n'est donc plus nécessaire de changer les piles pendant toute la durée de vie de l'appareil. En plus d'être pratique, ce genre d'appareil vous permet d'économiser. » De plus, vous ne serez plus dérangé au milieu de la nuit par l'indicateur sonore de piles faibles.

La durée de vie des avertisseurs a toujours été un facteur préoccupant pour les responsables de la sécurité incendie.

« Il est très important d'être conscient que les avertisseurs ne durent pas éternellement, ajoute Mme Heller. Avec le temps, les poils des animaux, la fumée de cuisson et la poussière s'accumulent dans les capteurs et affectent leur efficacité. La National Fire Protection Association recommande de remplacer les avertisseurs de fumée tous les dix ans, même s'ils sont reliés au système électrique de la maison.

Au moment de changer l'heure, vérifiez l'âge de vos avertisseurs afin d'éviter mettre des piles neuves dans un appareil périmé. 

Pour en savoir davantage, consultez le site www.kiddecanada.com.