(EN) L'erreur financière la plus grave qu'on puisse faire, c'est de croire qu'on ne pourra jamais être la cible de fraudeurs. Les victimes proviennent de tous les milieux et de toutes les classes sociales, et les fraudeurs recourent à des ruses de plus en plus élaborées en ligne, au téléphone ou en personne.

Les Canadiens perdent des millions de dollars chaque année à la suite de ces types d'attaques. Cependant, il existe heureusement des moyens à prendre pour les éviter.

« Lorsqu'ils identifient les escroqueries, les refusent et les signalent, les consommateurs se protègent et aident à lutter contre la fraude », explique John Pecman, commissaire de la concurrence. « Pendant le Mois de la prévention de la fraude et tout au long de l'année, le Bureau de la concurrence collabore avec ses partenaires pour aider les Canadiens à lutter contre les activités frauduleuses. »

Le Bureau de la concurrence recommande de garder à l'esprit les conseils suivants :

1. Faites attention aux offres qui semblent « trop belles pour être vraies ».

2. Soyez vigilant lorsque vous évaluez des annonces, que ce soit une offre d'emploi, de produit ou de service et qu'elle soit faite en ligne, par téléphone ou dans une publication. Par exemple, si l'annonce d'offre d'emploi que vous lisez demande de fournir votre numéro de compte bancaire pour recevoir et transférer des fonds d'une entreprise étrangère, ou promet une commission pour chaque paiement transféré, c'est probablement une fraude.

3. Méfiez-vous des appels téléphoniques, des courriels et des textos non sollicités ou des lettres provenant de sources inconnues.

4. Évitez de fournir des données personnelles en réponse à des publicités non sollicitées.

5. Si quelqu'un se présente à votre porte, prenez votre temps. Renseignez-vous sur la compagnie, les personnes, le produit ou l'offre et vérifiez toute information utile, notamment les coordonnées de l'entreprise. Vous n'êtes pas obligé de lui donner une réponse sur-le-champ.

6. Assurez-vous de bien comprendre les modalités d'une offre de service ou de produit avant d'envoyer de l'argent ou de fournir des données bancaires ou relatives à votre carte de crédit. Trouvez dans l'offre d'essai « gratuit » les dispositions qui exigent que vous donniez le numéro de votre carte de crédit. Souvent, ces offres entraînent des frais imprévus. Informez-vous des exigences en matière de renouvellement et d'annulation. Si ces renseignements sont difficiles à trouver, pensez-y à deux fois avant de vous engager.

7. Découpez ou déchiquetez les documents dont vous n'avez plus besoin, comme vos factures ou relevés bancaires, vos anciennes déclarations de revenus et même les publicités sur lesquelles figure votre adresse, comme les pré-autorisations de cartes de crédit. Tous ces documents contiennent des renseignements personnels et doivent être détruits avant d'être déposés dans le bac de recyclage.

8. Sachez qu'il est rare que des entreprises fiables prennent contact avec vous ou fassent des visites inopinées pour vous demander des renseignements personnels, bancaires ou financiers. Elles ne le font pas plus par courriel, par téléphone ou par texto.

9. Les témoignages recueillis peuvent sembler fort crédibles lorsqu'on vous mentionne des soi-disant clients, célébrités ou experts satisfaits. Faites attention, car il s'agit probablement de fausses attestations.

10. Signalez les activités potentiellement frauduleuses au Bureau de la concurrence pour éviter que d'autres personnes soient escroquées.

Pour obtenir davantage de renseignements, consultez le site bureaudelaconcurrence.gc.ca/fraude.

www.leditionnouvelles.com