(EN) Depuis les récentes avancées des sites et des applis de magasinage en ligne, de plus en plus de consommateurs font leurs achats dans le confort de leur salon sans même penser à explorer les boutiques de leur quartier. C'est d'autant plus vrai lors du week-end du Vendredi fou et du Cyberlundi, mais cette tendance peut avoir des méfaits sur l'économie canadienne.

Les grandes marques internationales sont les principales bénéficiaires du commerce en ligne. Les petites entreprises locales possèdent rarement un site transactionnel et certaines n'ont même aucune présence numérique, laissant aux grandes entreprises le loisir d'empocher nos dollars et de les transférer hors de nos frontières.

« Il est essentiel que les consommateurs comprennent les conséquences de leurs décisions d'achat et qu'ils envisagent des options alternatives », suggère François Ramsay, premier vice-président, Affaires corporatives chez Pages Jaunes. « C'est pourquoi nous avons implanté le programme Mes achats, mon quartier qui vise à sensibiliser davantage les consommateurs aux impacts économiques et sociaux de leurs achats, et à les encourager à changer leurs comportements. »

Les entreprises locales sont reconnues pour contribuer à la vitalité et au développement économique de nos communautés. Pendant votre magasinage des fêtes, pensez aux répercussions de vos achats. Plutôt que de vous rendre dans une grande surface, allez faire un tour dans les petites entreprises de votre quartier. Vous y trouverez des petits trésors et des cadeaux des plus originaux.

www.leditionnouvelles.com