(EN) À l'approche de la fin de l'année scolaire et des vacances, de nombreuses écoles prendront part aux événements organisés à travers le Canada pour souligner la Journée nationale des Autochtones qui est le 21 juin. Pourquoi ne pas participer aux festivités de la façon la plus délicieuse possible? Renseignez-vous au sujet de la gastronomie autochtone et apprenez à cuisiner des plats authentiques – c'est une excellente façon de rassembler les cultures et les groupes de tous les âges.

Voici quelques plats qui font partie de l'histoire et de la culture contemporaines des peuples autochtones. Ne les cuisinez pas uniquement pour la Journée nationale des Autochtones, mais profitez-en pour les servir tout au long de juin pour le Mois national de l'histoire autochtone, et en juillet pour la fête du Canada.

La soupe des trois soeurs. Partie intégrante du repas lors des célébrations, des cérémonies, des fêtes et des rassemblements, cette soupe contient les trois principaux légumes des cultures agricoles— le maïs, la courge et les fèves. Cultivées ensemble, elles profitent les unes des autres, le maïs fournissant une structure qui permet aux fèves de grimper, les fèves infusant le sol d'azote dont les autres plantes ont besoin, et la courge s'étendant pour bloquer les rayons du soleil et empêcher la croissance des mauvaises herbes.

Akutaq. Ce met populaire dans le Nord du Canada est un des préférés des Inuits. Ce mot de la langue Yup'ik signifie « quelque chose de mélangé », et l'akutaq est également appelé crème glacée sauvage. Ce dessert est fait de gras fouetté mélangé à de petits fruits comme des canneberges, des bleuets ou des ronces remarquables, une sorte de framboise sauvage. Comme la plupart des mets Inuits, ce plat est très nourrissant et riche en vitamines A, C, D et E.

Bannock. Certaines personnes affirment que les commerçants de fourrure ont fait découvrir ce type de pain aux peuples autochtones du Canada, alors que d'autres soutiennent qu'il était cuisiné ici avant le contact avec les étrangers. Semblable au scone écossais, le pain bannock contient habituellement de la farine, de la levure chimique, du sucre, du saindoux et de l'eau ou du lait. On y ajoute de temps à autre des épices ou des fruits séchés. Il est parfois cuit au four ou enroulé sur un bâton et cuit au-dessus de la braise ou du grill. Pour des renseignements supplémentaires au sujet des plats et recettes autochtones, consultez le site www.indigenousfoodsystems.org.

Pour en savoir davantage au sujet de la Journée nationale des Autochtones, consultez le site www.jna.gc.ca.